La grotte des miracles

La commune abrite l'une des plus imposantes répliques de la grotte de Lourdes dans la Région. A son origine, le voeu d'un abbé durant la Seconde Guerre mondiale

Avant cette grotte, un autre monument bien célèbre occupait le site : le donjon du château fort, malheureusement détruit en 1547.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'abbé Chevalier fit le voeu que, si sa commune était épargnée par les catastrophes, il érigerait un monument à la fin du conflit. Ce fut chose faite malgré le décès de trois Balinghemois. Avec l'aide des familles Dacquin, Ferrant et Picquet (remerciées d'ailleurs sur le monument), cette réplique de la grotte Notre-Dame de Lourdes était inaugurée en juillet 1947.
 

La grotte

A l'intérieur, dans le renforcement, on trouve un autel et une statue de la Vierge avec l'indication "la paroisse reconnaissante 1939-1945". Une croix blanche dans une niche et une statue de Bernadette Soubirous agenouillée complètent l'ensemble. En 1952, un calvaire s'érigea, réalisé par M. Evrard, un entrepreneur à Audruicq. Deux ans plus tard, la chapelle voisine est inaugurée grâce à une souscription volontaire de 150 francs de l'époque pour chaque station du chemin de croix. Enfin, le dernier ajout est ledit chemin de croix, achevé en 1954 par le sculpteur calaisien Léon Canler, constituée de stèles de pierre d'un mètre de haut. La réplique est inaugurée dans son ensemble le 9 juillet 1954. On peut lire des noms de donateurs sur le parcours de la grotte : J-M Picquet 1954 pour Sainte Bernadette et Pierre-Marie Picquet pour la Vierge du calvaire. M. et Mme Ferrant-Hénon, pour le calvaire "à la mémoire de Jean Ferrant 1931-1948 - en souvenir de Jean Ferrant ses parents", pour la statue de Saint-Jean.
Le site a fait l'objet d'une grande réhabilitation dans les années 2000 grâce à la commune qui avait racheté quelques années auparavant les lieux. Si la grotte en elle-même n'a pas trop subi l'épreuve du temps, fréquentation oblige, le chemin de croix à souffert en un demi-siècle. Les employés communaux nettoient le chemin et ont rénové chaque station.
Néanmoins, deux d'entre elles sont aujourd'hui cassées net en deux.
Des offices sont toujours célébrées de temps en temps dans la grotte, le dernier ayant eu lieu le 14 juillet dernier.